Actualités R&D

Comité de suivi ce2I

Depuis octobre 2015, les partenaires académiques et industriels de MEDEE travaillent sur le projet CE2I, financé dans le cadre du Contrat Plan État Région 2015-2020. Ce projet est porté par le L2EP (Lille) en partenariat avec le LSEE (Béthune), le LAMIH (Valenciennes) et l’URIA (IMT Lille-Douai).

7 tâches traitées simultanément

Le « livrable » est un démonstrateur, machine d’environ 40 – 50 kW : Cette machine sera la plus compacte possible, intégrera son dispositif de contrôle/commande et sera tolérante aux pannes. Le projet CE2I comprend sept tâches qui sont traitées simultanément, ce qui constitue une autre originalité du projet : Comportement et optimisation de la machine, conception du controle commande, cahier des charges du démonstrateur.

Vers une machine asynchrone pentaphasée…

Le 12 juillet dernier, le 2° comité de suivi- coordonné par Lille 1 – a dressé un bilan intermédiaire des premières opérations (point scientifique et administratif, recrutements, …). En matière d’avancées, la structure du démonstrateur s’oriente vers une machine synchrone pentaphasée, à aimant permanent, avec bobinage concentré.

Verrous et enjeux

Le premier verrou technologique identifié par les partenaires est la gestion thermique de la machine et de son convertisseur. L’étude du refroidissement conditionne le déroulement du projet. Un premier prototype pentaphasé, existant, servira de testeur en tenue thermique. Le deuxième verrou technologique à lever est le positionnement de la sortie d’arbre car le convertisseur statique sera situé au niveau des deux flasques de la machine. Les outils de modélisation thermique et électromagnétique interviennent en support à chaque étape de conception pour valider le comportement de la machine virtuelle. Un autre enjeu est d’identifier et associer un fabricant de machines tournantes en mesure de co-construire et ajuster les critères de faisabilité du futur prototype (le « livrable » !) , intégrant des bobines capables de travailler à des températures extrêmes.

Une ambition affichée

En termes de ressources humaines, ce sont déjà 25 jeunes collaborateurs/collaboratrices qui ont été recrutés : Doctorants, Ingénieurs de recherche, études, Techniciens en 2016-2017. Pour 2017-2018 c’est une vingtaine de postes qui sont être « ouverts ». L’ambition de CE2I est d’attirer des industriels (y compris des TPE ou start-ups) porteurs d’innovations et/ou souhaitant s’associer à certains développements. Intéressé(e) ? Vous souhaitez en savoir plus sur le projet CE2I ? Contactez Grégory Caracotte – Chargé développement projets MEDEE (gcaracotte@pole-medee.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.