Projet européen PANDA : bilan du kick-off !

EuropeNos partenairesR&DTransports
Publication décembre 2018

Le projet Panda – projet européen coordonnée par l’Université de Lille – a été lancé officiellement ce mardi 4 décembre 2018 dans les locaux de la Cité scientifique. En tout, onze partenaires (universités, grandes entreprises et PME) européens vont unir leurs efforts pour donner un coup d’accélérateur au développement des futurs véhicules propres.

Le montage de ce projet a mobilisé intensivement les participants depuis de longs mois. « Je suis là-dessus depuis plusieurs mois à temps plein, et les représentants des différents partenaires engagés à nos côtés sont au même régime », explique Alain Bouscayrol dans un demi-sourire, au terme d’une réunion de travail organisée juste avant la partie festive de la soirée durant laquelle les structures ayant accompagné le montage du projet ont été mises aussi à l’honneur : le Pôle MEDEE, la région Hauts-de-France (et son outil FRAPPE), l’ANR (et l’outil MRSEI), les services de l’Université de Lille et du laboratoire L2EP, etc.

Les projets européens de cette envergure (et les financements qui y sont liés) ne « tombent » pas tous seuls : « Nous avions déjà postulé, et échoué une première fois », note le chef de projet. Entre 5 % et 10% des dossiers sont finalement subventionnés, ce qui donne une idée de la qualité du dossier PANDA. L’Union européenne exige que les projets qu’elle soutient offrent potentiellement un avantage concurrentiel aux entreprises de son territoire, et qu’ils apportent « une innovation ou une originalité dans l’approche ou l’objectif ».

 

Lire article de la Voix du Nord à ce sujet

Consulter la fiche CORDIS du projet PANDA pour en savoir plus