Tiamat lève 3,6 millions d’euros pour accélérer son développement

Nos partenairesR&D
Publication octobre 2018

Pépite des Hauts-de-France, la start-up Tiamat vient de lever 3,6 millions d’euros pour poursuivre son développement et notamment accélérer la production des cellules de batteries et leur qualification. FINOVAM, Picardie Investissement et CNRS Innovation ont été convaincus du potentiel de cette jeune entreprise qui promet de révolutionner le monde du stockage !

Créée en 2017 et basée au Hub de l’Energie à Amiens, TIAMAT développe une batterie Sodium-Ion, une première mondiale : les performances de cette technologie sont remarquables en termes de rapidité de la recharge, de durabilité et de coût comparativement aux batteries au lithium.

Sur les 18 prochains mois, l’objectif est aussi d’ouvrir la voie à de nouveaux usages, en intégrant la batterie Sodium-Ion à des produits existants. Un démonstrateur industriel pourrait ensuite voir le jour dans les Hauts-de-France et une production en petite série est attendue pour 2020. Après une première application réussie sur une trottinette électrique en juin 2018, les tests vont concerner prochainement des chariots élévateurs, en attendant les vélos et les grands véhicules.

Articles sources :

Voir l’article « Tiamat lève 3,6 Me pour ses batteries au sodium, à recharge ultra-rapide »

Voir l’article « Tiamat : plus durable, sa batterie sodium-ion va-t-elle supplanter le lithium ? »