Electronique de puissance et réseaux de transport :
le L2EP et RTE signent un contrat cadre

Nos partenairesR&D
Publication février 2017

Un programme scientifique sur 5 ans

Y. Jacquemart (RTE) entouré des directeurs des 4 tutelles du L2EP et Betty Semail, sa directrice

Y. Jacquemart (RTE) entouré des directeurs des 4 tutelles du L2EP et Betty Semail, sa directrice

Le laboratoire L2EP, commun à Arts et Métiers ParisTech, Centrale Lille, HEI, l’Université de Lille, et RTE ont formalisé le 26 janvier dernier, à travers la signature d’un contrat cadre, leur engagement commun sur un programme scientifique d’une durée de 5 ans.

RTE financera des travaux de recherche sur la thématique de l’électronique de puissance dans les réseaux. Outre les avancées scientifiques que ces travaux permettront au niveau européen, ils auront des retombées pédagogiques dans le cadre de la chaire d’enseignement Réseaux Electriques dispensée à Centrale Lille.

Par ailleurs RTE et les établissements de tutelle du L2EP sont partenaires du projet « Powergrid Campus Lille » ; ce contrat cadre viendra en complément du programme scientifique de Powergrid, au même titre que le contrat existant entre EDF et le L2EP.

Une signature après la visite de la plateforme EPMLab

La plateforme EPMLab

La plateforme EPMLab

Une visite de la plateforme EPMLab précédait la cérémonie de signature ; au cours de cette visite les collaborateurs de la plateforme ont pu évoquer leurs travaux et les perspectives scientifiques envisagées.

RTE était représenté par Monsieur Yannick Jacquemart, Directeur Recherche Développement et Innovation, accompagné de Madame Gelis et MM Astic et Ngeufeu. Betty Semail, Directrice du L2EP a présenté les activités du laboratoire, tandis que Xavier Guillaud détaillait les axes scientifiques de l’accord.

Compte tenu du développement des énergies renouvelables et des liaisons à courant continu, l’électronique de puissance prend une part de plus en plus importante dans le réseau de transport. Son intégration sous forme de réseau à courant continu représente un véritable challenge technologique pour un acteur comme RTE.

L2EP et RTE : Une collaboration qui s’inscrit dans la durée

La délégation de RTE devant une « démo » du simulateur de la PF

La délégation de RTE devant une « démo » du simulateur de la PF

Le L2EP et RTE travaillent ensemble depuis 2010 avec notamment 5 thèses (dont 3 en cours) et un travail en collaboration autour de 3 projets européens (Twenties, Bestpath, Migrate). RTE s’est également joint au L2EP pour un autre projet de recherche sur l’électronique de puissance porté par SINTEF (important organisme de recherche norvégien) et financé par le gouvernement norvégien.

« Les travaux de recherche menés jusque-là ont été reconnus au niveau européen et valent d’être poursuivis durablement à une échelle internationale. Nous allons donc renforcer notre équipe de recherche pour, à la fois, mener des actions à plus court terme et aussi consolider les travaux plus fondamentaux issus des thèses. Nous allons aussi, grâce cet accord, amplifier et développer les relations avec d’autres laboratoires impliqués sur ces sujets, à l’instar du projet porté par SINTEF. Enfin, cet accord aura des retombées pédagogiques sur la chaire réseau électrique de Centrale Lille », explique Xavier Guillaud, Professeur, L2EP et Centrale Lille.