Actualités Afrique Appels à projets

L’ANR lance l’appel à projets « Partenariats avec l’enseignement supérieur africain »

L’Agence Nationale de la Recherche (ANR) lance le programme « Partenariats avec l’enseignement supérieur africain » (PEA), financé par l’Agence Française de Développement (AFD), afin de soutenir des partenariats universitaires entre la France et l’Afrique dans des secteurs prioritaires.

Objectifs 

Le programme « Partenariats avec l’enseignement supérieur africain (PEA) » constitue l’un des volets de la stratégie « Bienvenue en France » portée par le ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères, le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et Campus France; il vient notamment compléter la politique d’accueil des étudiants africains en France. S’inscrivant dans une double logique de renforcement des capacités des établissements africains et de rayonnement international des établissements français, il vise à :

  • offrir aux étudiants et étudiantes du continent africain la possibilité de trouver dans leur pays ou leur région des formations de qualité, dès la licence, et répondant aux besoins du monde socio-économique
  • accompagner les acteurs de l’enseignement supérieur français dans le développement de partenariats, en particulier dans des secteurs stratégiques pour les économies des pays concernés
  • permettre des mouvements étudiants et enseignants entre un établissement français et un établissement africain et ce dans les deux sens.

Eligibilité

Chaque projet sera coordonné par un établissement d’enseignement supérieur d’un pays africain, d’une part, et un ou plusieurs établissement(s) français, d’autre part. Il ciblera les formations de niveau Licence (Bac+3), Master (Bac+5) et Doctorat (Bac+8) concernant un secteur d’activité prioritaire pour le développement durable du pays concerné.  Les allocations doctorales, potentiellement en co-tutelle ou l’organisation de conférences et colloques sont également des dépenses éligibles.

Les 18 pays africains concernés sont les suivants : Bénin, Burkina Faso, Burundi, Comores, Djibouti, Éthiopie, Gambie, Guinée, Liberia, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, République centrafricaine, République démocratique du Congo, Sénégal, Tchad et Togo.

Montants

Les projets lauréats seront soutenus pendant 4 ans pour un montant compris entre 1,5 et 3,5 millions d’euros.

Processus de sélection

Le processus de sélection des projets de l’appel à projets se déroulera en deux phases : les candidats ont jusqu’au 21 septembre 2020 pour déposer leur pré-projet, puis à l’issue d’une évaluation, les pré-sélectionnés seront invités à soumettre un projet complet.