Espace adhérents Usine du futur Veille

Impression 3D métal : l’origine des défauts enfin élucidée

L’impression 3D du métal séduit nombre d’industriels. Mais un défaut courant freine son adoption : de petites bulles de gaz se forment lors de l’impression des objets et les fragilisent.

Un défaut d’impression 3D du métal © Carnegie Mellon University College of Engineering

En découvrant comment se forment ces cavités, des chercheurs de l’université de Carnegie Mellon et du laboratoire américain d’Argonne offrent aux entreprises des pistes pour éviter la formation de ces défauts. La technologie de fabrication additive étudiée (la fusion laser sur lit de poudre) consiste à déposer un lit de poudre métallique sur un support et à le faire fondre grâce à un laser. Le métal fondu se solidifie rapidement, permettant d’y déposer une nouvelle couche de poudre métallique et, couche par couche, de créer un objet.

Lire l’article “L’origine des défauts de l’impression 3D métal enfin élucidée” sur l’Usine Nouvelle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *