Espace adhérents Matériaux EP Stockage ENRs&Grid Veille

Quoi de neuf dans les batteries ?

Une nouvelle batterie qui se charge en quelques secondes

Une nouveau dispositif de stockage d’énergie a été réalisée dans le cadre d’une collaboration entre campus dirigée par Ulrich Wiesner (Université Cornell). Au lieu d’avoir l’anode et la cathode des batteries de chaque côté d’un séparateur non conducteur, l’idée est d’entrelacer les composants dans une structure gyroïde 3D auto-assemblée, avec des milliers de pores à l’échelle nanométrique qui contiennent les éléments nécessaires au stockage et à la distribution de l’énergie. Le groupe est encore en train de perfectionner la technique, mais a demandé une protection par brevet pour le travail de preuve de concept.

Voir l’article : « Self-Assembling 3D Battery Would Charge in Seconds »

Un nouveau dispositif qui augmenterait x100 la durée de vie des batteries

Un groupe de physiciens dirigé par Deepak K. Singh (Université du Missouri), a déposé une demande de brevet pour un matériau magnétique qui utilise une structure unique – un maillage en « nid d’abeille » qui présente des propriétés électroniques distinctives.

Voir l’article : « New Device could Increase Battery Life of Electronics by a Hundred-Fold »

Redox anionique : du nouveau au RS2E

Des chercheurs du RS2E ont publié dans la revue Nature Energy un état des lieux du redox anionique, un phénomène électrochimique découvert à la fin de années 90, mais ignoré pendant plus de 10 ans avant de susciter de nouveau l’intérêt de la communauté scientifique. En effet, une activité redox anionique maitrisée pourrait permettre de doubler la capacité d’énergie stockée dans la batterie, et donc son autonomie. Ce processus pourrait également ouvrir la voie vers une composition plus « verte » des batteries, en permettant de réduire la part de cobalt employé, un matériau rare, couteux et toxique dont la production est source d’enjeux géopolitiques et écologiques importants.

Voir l’article : « Redox anionique : quelles applications possibles pour les batteries de demain ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.