Actualités R&D

2 doctorants LSEE distingués aux USA

MMM intermag 2016Deux doctorants du LSEE, Virginie Majchrzak (Thèsarde CIFRE EDF) et Mauricio Cuevas (Thèsard également CIFRE EDF), distingués à l’occasion de la conférence internationale MMM-Intermag qui s’est déroulée à San Diego (USA) du 11 au 15 janvier 2016 et qui a rassemblé plus de 2000 contributions.

Leurs articles ont été acceptés en post-publication dans la revue IEEE Magnetics alors que 10% seulement des articles ont été post-publiés. De plus, ils ont tous les deux obtenus une des 26 bourses :

  • Virginie Majchrzak a obtenu une « Conference Travel grant » ($750 USD)
  • Mauricio Cuevas une « Magnetics Society grant » ($1000 USD).

Virginie Majchrzak

Virginie MajchrzakL’article de Virginie (« Design of a Coupling Transformer with a Virtual Air Gap for Dynamic Voltage Restorers ») porte sur un régulateur de tension série dont l’électronique de puissance est protégée par le circuit magnétique du transformateur de couplage. Il décrit une méthode de dimensionnement d’un transformateur de couplage basse tension. Cette méthode présente l’intérêt de dimensionner d’abord la partie transformateur et ensuite le dispositif de protection magnétique basé sur le principe de l’entrefer virtuel.

Virginie est Ingénieur Génie Electrique et Automatique de l’ENSEEIHT à Toulouse et a suivi le mastère SYSPEC à l’ENSAM d Lille.

« La thèse se focalise sur la problèmatique de l’amélioration de la qualité de l’énergie dans le réseau électrique en agissant sur la régulation de la tension. Pour cela, un régulateur de tension série basse tension dont l’électronique de puissance est protégée des défauts du réseau électrique dans lequel le dispositif est inséré par un interrupteur magnétique basé sur le principe de l’entrefer virtuel est développé. »

Virginie envisage de poursuivre sa carrière dans la recherche, sur des thématiques liées aux Réseaux Electriques du Futur.

Mauricio Cuevas

Mauricio CuevasL’article de Mauricio (« Non-invasive Detection of Rotor Short-Circuit Fault in Synchronous Machines by Analysis of Stray Magnetic Field and Frame Vibrations ») présente une méthode de détermination de défauts rotoriques des machines synchrones en exploitant les informations relevées dans le champ magnétique externe et les vibrations de la carcasse. La méthode est non invasive, ce qui la rend particulièrement attrayante pour les machines non instrumentées dès leur conception.

Mauricio, 30 ans,  est Chilien. A l’issue de sa thèse il souhaite devenir enseignant chercheur en Génie Electrique.

L’avancement des travaux de ces 2 thèses a été présenté lors du Comité de Suivi du projet « MEDEE 3 », qui s’est tenu en présence de nombreux partenaires le 1er février dernier au LSEE à Béthune.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.