Actualités

Un adhésif qui résiste à 180°C

Un adhésif pour métaux dédié aux applications pour moteurs électriques a été mis au point par Delo, une entreprise allemande spécialisée dans les les colles industrielles.

Nouvel adhésif pour métaux dédié aux applications pour moteurs électriques
Nouvel adhésif pour métaux dédié aux applications pour moteurs électriques

De nombreux adhésifs voient leur performance chuter de manière prononcée quand les températures d’utilisation dépassent 150°C. L’adhésif Delo-ML DB154 a été développé pour des applications jusqu’à 180°C. A cette température, la résistance au cisaillement de l’adhésif est jusqu’à deux fois plus élevée que celle d’autres méthacrylates. L’adhésif conserve également sa tenue en cas de contact avec de l’huile de transmission, de l’huile moteur ou de l’essence. Grâce à un double mécanisme de polymérisation, cette colle peut être préfixée à la lumière (visible ou UV) en 6 secondes pour obtenir une tenue de manipulation. La tenue optimale est ensuite obtenue par polymérisation anaérobie. Contrairement aux résines époxy mono ou bicomposants nécessitant des temps de prises assez longs, les méthacrylates photopolymérisables permettent de réduire les en-cours de production et autorisent des processus plus rapides. Les outillages de maintien se trouvent simplifiés par rapport à un processus à base de polymérisation thermique. Enfin, cet adhésif à viscosité moyenne adhère aussi bien à l’acier ou à l’aluminium qu’aux aimants sur base de terres rares (ferronéodyme). Des pièces métalliques peuvent également être collées à des composants en matière plastique en utilisant un activateur.

L’adhésif a été développé pour des applications jusqu’à 180°C, entre autres pour les moteurs électriques, notamment pour le blocage d’aimants en alvéoles, le collage d’aimants sur des paquets de tôles ou la fixation de roulements sur arbres. Pour les températures encore plus élevées, Delo a présenté l’année dernière un produit à base de résine époxy thermique pouvant être utilisé jusqu’à 220 °C, mais qui nécessite un peu plus de temps pour polymériser.

Par Philippe Passebon
Article à retrouver sur http://www.industrie-techno.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.