Actualités

Carlos Moedas commissaire en charge de la recherche, la science et l’innovation

Le portugais Carlos Moedas a été nommé comme le nouveau commissaire désigné de l’UE pour la recherche, la science et l’innovation.

Le président élu de la Commission, Jean-Claude Juncker, a présenté le 10 septembre dernier son équipe ainsi que la nouvelle forme de la prochaine Commission européenne. Celle-ci incluait Carlos Moedas du Portugal, avec 26 autres commissaires récemment proposés et la Haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité. Tout le collège devra obtenir l’approbation du Parlement européen en octobre avant d’occuper leurs nouveaux postes à Bruxelles.

Une lettre de mission en faveur des PME et de l’efficacité énergétique

La « lettre de mission » publique envoyée à Moedas par le président élu Juncker a mis l’accent sur le fait que le nouveau commissaire devrait viser à améliorer l’infrastructure de la recherche et faire un meilleur usage des résultats de recherche. Dans la lettre, Juncker a appelé le nouveau commissaire à «mobiliser les instruments financiers innovants disponibles dans le cadre d’Horizon 2020, facilitant ainsi l’investissement dans l’infrastructure de l’éducation, la recherche et l’infrastructure». Juncker a également assigné à Moedas la tâche de se «concentrer davantage sur la recherche appliquée, avec une plus grande participation du secteur privé et une attention particulière pour les PME, notamment dans Horizon 2020».

Par ailleurs, le fait d’«optimiser les synergies entre les projets financés au titre d’Horizon 2020» pour l’Union de l’énergie européenne à travers des projets sur l’efficacité énergétique, les technologies faibles en carbone et les technologies numériques est également mis en avant.

Ce nouveau commissariat en charge de la recherche, la science et l’innovation s’annonce donc comme une bonne nouvelle pour la mission du pôle MEDEE auprès de ses partenaires.

Responsabilité du portefeuille

Quelques changements fondamentaux au niveau du portefeuille de la recherche, de la science et de l’innovation ont été indiqués par le président élu Juncker. Parmi les rôles desquels le nouveau commissaire sera responsable figurent la Direction-générale de la recherche et l’innovation (RTD) ainsi que les parties connexes de l’Agence exécutive du Conseil européen de la recherche (ERCEA), l’Agence exécutive pour les petites et moyennes entreprises (EASME); l’Agence exécutive pour l’innovation et les réseaux (INEA) et l’Agence exécutive de recherche (REA).

Une commission remaniée

Commission européene 2014-2019 -organigramme
Source : euroipse.org

Un autre grand changement pour la nouvelle Commission est qu’il existe maintenant six vice-présidents (plus un premier vice-président), chacun dirigeant une équipe de projet. D’après la Commission: «[Les vice-Présidents] dirigeront et coordonneront les travaux de nombreux Commissaires sous des formes qui peuvent changer selon le besoin et au fur et à mesure du développement des nouveaux projets au fil du temps.»

La prochaine étape pour Moedas et ses partenaires commissaires désignés est que le Parlement européen donne son consentement au collège des commissaires à la suite de leurs audiences individuelles. Une fois le consentement du Parlement européen accordé, le Conseil européen désignera formellement la Commission européenne et l’équipe entamera son mandat de cinq ans.

COMPOSITION DE LA COMMISSION JUNCKER 2014-2019

SEPT POSTES DE VICE-PRÉSIDENTS

  • Frans Timmermans (Pays-Bas), Premier vice-président
  • Kristalina Georgieva (Bulgarie), vice-président du Budget et des ressources humaines
  • Alenka Bratusek (Slovénie), vice-président de l’Énergie
  • Jyrki Katainen (Finlande), vice-président de l’Emploi et la Croissance
  • Valdis Dombrovskis (Lettonie), vice président du Dialogue social
  • Andrus Ansip (Estonie), vice-président du marché du Digital
  • Frederica Mogherini (Italie), haute représentante pour les Affaires étrangères

VINGT COMMISSAIRES

  • Vera Jourova (République tchèque), à la Justice
  • Günther Oettinger (Allemagne), à l’Économie numérique
  • Pierre Moscovici (France), commissaire européen aux affaires économiques
  • Marianne Thyssen (Belgique), aux Affaires sociales
  • Corina Cretu (Roumanie), à la Politique régionale
  • Johannes Hahn (Autriche), aux Affaires européennes
  • Dimitris Avramopoulos (Grèce), à l’Immigration et aux Affaires intérieures.
  • Vytenis Andriukaitis (Lituanie), à la Santé
  • Jonathan Hill (Royaume-Uni), au Service financier
  • Elzbieta Bienkowska (Pologne), au marché Intérieur
  • Miguel Arias Canete (Espagne), commissaire chargé du Climat et de l’Énergie
  • Neven Mimica (Croatie), au développement international
  • Margrethe Vestager (Danemark), au portefeuille de la concurrence
  • Maroš Sefcovic (Slovaquie), aux Transports
  • Cecilia Malmstrom (Suède), au portefeuille du Commerce
  • Karmenu Vella (Malte), aux Affaires maritimes
  • Tibor Navracsics (Hongrie), au portefeuille de la Culture
  • Carlos Moedas (Portugal), à la Recherche, la Science et l’Innovation
  • Phil Hogan (Irlande), à l’Agriculture
  • Christos Stylianides (Chypre), aux Aides humanitaires

EN SAVOIR PLUS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.