Actualités R&D

5 nouveaux projets labellisés

Le Conseil d’administration de MEDEE s’est tenu le 19 février dernier. Parmi les points abordés, le CA a labellisé 5 nouveaux projets, à la suite de l’Appel  A  projets (« AAP ») lancé en Décembre dernier.

1. Projet REMON ( Réduction des modèles numériques )

Partenaires : L2EP (Lille ) – PAI (Groupement de laboratoires de recherche belges)  et EDF

Le projet se situe dans la continuité des actions du programme MEDEE 1. Il porte sur la réduction des modèles numériques des composants électromagnétiques des réseaux. Ces modèles réduits plus précis seront intégrés dans des logiciels spécialisés et permettront d’étudier plus finement la stabilité des réseaux complexes qui intègrent une part plus importante d’énergie renouvelable intermittente par nature. L’analyse de la stabilité des réseaux continus à bord des avions pourra également être améliorée en utilisant des modèles plus fins de chaque composant.

Il est en adéquation complète avec les activités de la plateforme « Energie répartie »

2. Projet MiCi (MInimisation des Courants Inter-barres)

Partenaires : L2EP (Lille ) LEC(Compiègne) & Alstom Transports

Ce projet, vise à l’amélioration de l’efficacité énergétique des machines asynchrones (avec alimentation à modulation de largeur d’impulsions) et la diminution du bruit d’origine magnétique pour des applications de traction ferroviaire. Pour cela, il se propose d’étudier, dès la phase de conception, l’effet du vrillage du rotor (qui doit conduire à réduire les oscillations de couple et le bruit).

Il porte sur l’amélioration de l’éco-conception (efficacité énergétique, intégration environnementale) de motorisations électriques dans le domaine du transport (tramways et trains à grande vitesse).

3. Projet “Do-MMC” (Design of Modular Multilevel Converter for DC-Grid)

Partenaires : L2EP (Lille), Plateforme Energies Réparties – RTE, Cinergia (PME espagnole) & NEXANS

Un démonstrateur de réseau à courant continu a été développé au cours de ces deux dernières années sur la plateforme Energies Réparties du L2EP. Ce démonstrateur génère un rayonnement européen des activités de l’équipe Réseau tant au niveau académique (Ecole polytechnique Fédérale de Lausanne, l’université de Strathclyde) comme industriel (RTE, Cinergia).

De nombreux aspects restent à étudier, notamment l’introduction de convertisseur MMC (Modular Multilevel Converter), technologie particulièrement prometteuse et innovante, qui sera utilisée dans les futurs réseaux à courant continu (par exemple la liaison France-Espagne prévue pour début 2015). Nous avons déjà une bonne expérience en simulation pour ce type de structure. L’objectif de ce projet est double : renforcer les compétences sur ce sujet et continuer à développer le réseau démonstrateur de manière à ce qu’il reste une vitrine européenne sur la thématique des réseaux multi-terminaux continus et ainsi renforcer la  reconnaissance du L2EP dans le domaine de l’électronique de puissance sur les réseaux de transport.

4. Projet : « 3M – Tolérant »
(Structure Multi convertisseurs/onduleur/machine pentaphasée tolérante aux pannes)

Partenaires : L2EP (Lille)  & Thales Alenia Space (Charleroi)

Dans le domaine spatial, les lanceurs se doivent de présenter une fiabilité d’un niveau élevé. Même avec une panne sur un quelconque des composants, la fonction du système doit pouvoir être assurée. Les dispositifs, dans le futur, électriques, d’orientation des tuyères du lanceur,  doivent donc eux-aussi répondre à cette contrainte de tolérance aux pannes.

Or un entrainement électrique triphasé industriel monomoteur ne peut satisfaire à cette exigence. Il est donc nécessaire de concevoir de nouveaux entrainements à plus de trois phases.  L’objectif du projet est de tester expérimentalement une structure candidate  expérimentale comportant une machine à aimants permanents à 5 phases alimentée par deux sources de tension indépendantes via deux onduleurs de tension à 5 bras. Le travail consistera à implanter des algorithmes  permettant de tester la gestion en mode dégradé.

5. Projet « Fiab-SIE 2 » (Fiabilité des systèmes d’Isolation Electrique 2)

Partenaires : LSEE (Béthune) & Auxel

Le projet Fiab-SIE1, mené en partenariat avec Safran, EDF R&D, Jeumont, Alstom et GII, est centré sur la fiabilité de l’isolation électrique des moteurs électriques soumise aux contraintes des nouveaux composants SiC rapides. Il a démarré en septembre 2013, pour une durée initiale de 18 mois. Il comporte un volet expérimental fort destiné à mettre en place les outils et les méthodes capables d’estimer la fiabilité de l’isolation des machines électriques soumises à ces nouvelles contraintes électriques.

Le projet 2014 permet d’intégrer les travaux de recherche sur les busbars laminés dans le projet Fiab-SIE1 en cours, afin de mutualiser les moyens, l’expérience et les résultats. Les partenaires initiaux ont accepté d’accueillir le nouveau partenaire AUXEL dans le projet.

Ces projets devraient démarrer à l’automne 2014, une fois que l’instruction des dossiers de demande de financements auront abouti.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.